Mot de passe perdu ?/ Nouveau membre ?

Date du 23 mai au 28 juin 2019

Horaires du mardi au vendredi de 14h30 à 18h30, et samedi de 14h30 à 19h00.

Adresse Galerie L'Échiquier 16 rue de l'Echiquier, Paris 10e

Email galerie.echiquier@gmail.com

Vernissage le jeudi 23 mai 2019 à partir de 18h00


Voir le site de l'événement

En attendant l'été

 

La galerie L'Échiquier présente En attendant l'été, une exposition collective de ses artistes, à voir jusqu'à fin juin

"Les galeries d'art, surtout celles dédiées principalement à la gravure comme L'Échiquier ouverte voici sept ans sous le double signe de l'exigence et de l'émotion, ont une vie secrète. Entre deux expositions, les murs s'animent, hantés par toutes les images dont ils se souviennent. La nuit, de drôles de dialogues s'engagent entre des montagnes et des villes d'ici et d'ailleurs, entre des oiseaux noirs et blancs et des fruits jaune citron, ou des funambules poétiques et une muraille taillée au burin en filaments de blancheur comme une vague. Ailleurs, des personnages se détachent du mur comme des ombres. Le tout sous le regard calme de natures mortes veloutées et soyeuses ou celui, légèrement condescendant, de monotypes sûrs de leur charme. Les pointes-sèches, les eaux-fortes et les planches perdues s'observent, les aquatintes et les manières noires se jaugent.
C'est à un tel spectacle, rare et intime, que les galeristes de L'Échiquier qui sont des passeurs nous convient aujourd'hui en attendant l'été. Fêtant avec quelques mois d'avance l'anniversaire de la galerie, ils ont choisi parmi toutes ces images qui sommeillent et elles se sont ranimées. Résultat : avec le même choc que celui ressenti par le graveur quand au moment du tirage son image apparaît sur le papier, nous voyons surgir la beauté."

Laurence Paton
Paris, avril 2019

 


Exposants

Jutta Ash, Dominique Aliadière, Devorah Boxer, Francis Capdeboscq, France Dumas, Pablo Flaiszman, Lise Follier-Morales, Catherine Gillet, Noël Marsault, Jean-Michel Mathieux-Marie, Vincent Moreau, Quentin Préaud, Maxime Préaud, Judith Rothchild, Kei Sakakibara. Visuel ci-contre : eau-forte et aquatinte de l'artiste japonais Kei Sakakibara

 

En attendant l'été